Création

Si l’enfant a déjà été habitué en petite section à l’approche de la création, la suite va aller d’elle-même. Les créations vont s’enrichir, l’enfant va essayer d’autres matériaux, d’autres outils ou d’autres objets. Si c’est nouveau, proposer le plus de possibilités dès le début, encouragez toutes les productions.

Collage libre :

Sur cette table, mettre à disposition de la colle et plusieurs supports variés (feuilles blanches, chutes de papiers, feuilles colorées, disques de papiers, bandes de papiers, cartons ondulés, rouleaux papier WC…). Contrairement à la petite section, les enfants pourront découper des éléments pour les coller ensuite. Les ciseaux peuvent donc s’y retrouver aussi.

Pour les éléments à coller (petits morceaux de papiers de soie, petits morceaux de papier glacés, petits disques colorés, confettis, petites bandes colorées, papiers à motif…)

Ensuite laissez choisir les enfants, supports et éléments, et laissez-les faire. Grâce à cet atelier en libre accès, si possible tout la journée, l’évolution de la maitrise du collage se fait excessivement rapidement, au rythme choisi par l’enfant et selon son envie.

 

Espace peinture : 

 

Mathématique :

Même en mathématique, il est possible de créer et grâce à ces créations, mettre en évidence des principes mathématiques importants. Pour que la création mathématique soit enrichissante, il faut la travailler par séances. Par exemple 40 minutes où les enfants seuls ou en groupes, selon leurs envies, utilisent le matériel mathématique pour créer quelque chose. Seule consigne : pouvoir expliquer aux autres comment et pourquoi ils ont travaillé, créé de cette manière. Ils doivent dégager une logique de leur réalisation. Les enfants travaillent généralement le tri, la symétrie, les répétitions algorithmes, les grandeurs, les formes géométriques… Ensuite, toute la classe passe voir les créations des autres et écoute les explications. Cela permet de comprendre les logiques de chacun, intégrer des concepts mathématiques par le jeu et donner des idées pour les prochaines séances ou pour une leçon collective en classe.

 

Français :

La créativité langagière se travail à l’oral en maternelle puisque les enfants ne savent pas encore écrire. Par contre, ils peuvent nous raconter et nous pouvons le retranscrire pour eux. D’où la création d’un cahier de texte. Une fois par mois, ou plus à la demande de l’enfant, demandez-leur de faire un dessin au choix. Ensuite, ils viennent vous le montrer et doivent vous raconter l’histoire du dessin en quelques phrases que vous écrivez sur la page d’en face. Les GS peuvent réécrire sous vos phrases au crayon. Pendant l’année, en plus de ce texte entièrement libre, vous pouvez proposer des thèmes autour desquels l’enfant construira son histoire. Par exemple, vous pouvez créer un fichier sur lequel on voit des portes ou des habitations un peu inhabituelles et demander aux enfants d’imaginer qui vit dans cette maison… Toutes ses créations, se retrouveront par écrit et dessins dans leurs cahiers.

 

Construction : 

 

Activités artistiques :

En plus des activités entièrement libres, on peut proposer aux enfants, par exemple une fois par semaine, de créer autour d’un élément, d’une couleur, d’une forme… On peut commencer par une séance autour des formes rondes, puis des carrés,… des séances autour des différents bleus, verts… créer à partir uniquement de cartons, de rouleaux en carton… Tout cela permettra aux enfants d’enrichir leurs futures productions personnelles.

--> créations éphémères

Téléchargez cette page en pdf

Retrouvez mon tableau Pinterset sur le sujet

Pratique

Retour au menu

© helguera rios laurence

Proudly created with Wix.com

  • Grey Facebook Icon
  • Grey Google+ Icon
  • Grey Pinterest Icon
  • Grey Instagram Icon