Création

La création est quelque chose de parfois très rare en maternelle. Curieux quand pourtant on fait énormément de jeux libres, de peintures et d’activités artistiques. C’est seulement car l’institutrice propose souvent un modèle, un aboutissement final, des thèmes. Pourtant, en laissant l’enfant créer, on atteint les mêmes compétences. Et parfois plus facilement.

 

Les productions de créations libres vont souvent se retrouver en dessin ou au chevalet. L’institutrice laisse les enfants dessiner après un travail terminé ou peindre librement en atelier satellite. Mais ce n’est là qu’une infime possibilité de créer. Voici une liste de proposition pour stimuler la création en classe dans différents domaines.

Collage libre :

Sur une table réservée au collage, mettre à disposition de la colle blanche et des pinceaux. Plusieurs supports variés (feuilles blanches, chutes de papiers, feuilles colorées, disques de papiers, bandes de papiers, cartons ondulés, rouleaux papier WC…)

et plusieurs éléments à coller (petits morceaux de papiers de soie, petits morceaux de papier glacés, petits disques colorés, confettis, petites bandes colorées, papiers à motif…) Ensuite laissez choisir les enfants, supports et éléments, et laissez-les faire. Grâce à cet atelier en libre accès, si possible toute la journée, l’évolution de la maitrise du collage se fait excessivement rapidement, au rythme choisi par l’enfant et selon son envie

Chevalet libre:

Graphisme libre :

Sur une table réservée au dessin et au graphisme, mettre à disposition des outils scripteurs (crayons, pastels, crayons ordinaires), des feuilles de toutes sortes (feuilles blanches, chutes de papiers, feuilles colorées, disques de papiers, bandes de papiers, des stencils avec beaucoup de graphes…), des éléments à ajouter (gommettes, autocollant, gommettes collantes en néoprène…) et laissez les enfants inventer leurs propres consignes ou lignes conductrices. Les résultats au niveau tenue de l’outils et productions originales sont bluffant. J’ai trouvé des tas de supports et j’en ai créé d’autres qui stimulent l’activité. L’erreur à ne pas faire, c’est de ne pas donner des feuilles de coloriage à cet atelier. Premièrement car on perd le côté créatif et ensuite, elles découragent souvent les enfants à cause de la durée que le coloriage prend. J’ai donc proposé des petites bandes avec quelques graphes que les enfants peuvent colorer, décorer, orner, remplir de gommettes… et très vite, sans consignes adultes, les enfants se réapproprient les leçons vues en classe et les transposent dans leurs productions libres. Des miroirs sont aussi présents sur cette table, de cette manière, les enfants s’observent et améliorent leurs dessins du schéma corporel, observent leurs dessins et abordent la symétrie. Plus tard, les ciseaux peuvent venir s’installer aussi pour enrichir les actions et les productions. Dans la meilleure des exploitations, la table de collage et la table de graphisme peuvent se compléter.

Construction :

Modelage:

Eléments naturels :

Sur une table, placez des supports au choix (sets de table en rotin, sets de table en tissus, sets de table en bambou, miroirs, rondins de bois, cadres en bois évidées, nappe de graphisme…) et une boite contenant des éléments naturels variés (petits rondins, cailloux, coquillages, pierres japonaises, galets, copeaux de bois…) et laissez les enfants créer librement. Pendant l’année, des fiches peuvent être proposées ou des photos. On peut également utiliser une grande nappe à mettre au sol pour créer. Egalement emmener la boite d’éléments naturels dans la cour ou au par cet créer au sol ou dans l’herbe. Les enfants sensibles aux éléments naturels adoreront.

Petits matériels :

 

Par petits matériel j’entends :

Jeux de tri, jetons, billes, perles, pions, plumes, pailles, dominos, bouchons, capsules, allumettes, tires-langues, cure-pipes, pâtes colorées, disques néoprène, perles japonaises, élastiques, pompon…

 

Tous ce matériel est mis à disposition des enfants et en libre-service.

 

Différents supports peuvent être proposés : sets de table, nappes, miroirs, fiches…

 

Ensuite, rien de plus simple, proposez le matériel et laissez l’enfant créer librement !

Très souvent, on me demande à quoi sert cet atelier et celui, plus haut des éléments naturels. Un œil non avisé (un inspection, un parent, une direction, un collègue...) peut se laisser tromper et penser à une activité occupationnelle. Loin très loin de là. J'ai donc lister les compétences que les activités de créations pures travaillent:

La concentration et le temps de concentration, la confiance en soi, les relations avec les autres, le respect, le calme, la psychomotricité fine, la préhension, la précision, la culture de l’effort, l’anticipation, la réflexion, la découverte de notion cause à effet, l’enthousiasme, la curiosité, la motivation,  la discrimination visuelle, la logique, le partage, l’ouverture aux autres, la culture générale, le kinesthésique et les autres formes d’intelligences et encore et encore et encore…  

Mais elle permet également de gérer les problèmes des enfants : calme, concentration, manque de confiance en soi, besoin de reconnaissance…

--> MS/GS

Téléchargez cette page en pdf

Retrouvez mon tableau Pinterset sur le sujet

Pratique

Retour au menu

© helguera rios laurence

Proudly created with Wix.com

  • Grey Facebook Icon
  • Grey Google+ Icon
  • Grey Pinterest Icon
  • Grey Instagram Icon