Neurosciences

On se pose souvent beaucoup de questions sur des thèmes récurrents: Comment l'enfant mémorise-t-il? Quel écriture utiliser en classe? Quand commencer l'apprentissage de la lecture? Jusqu'où aller en mathématique?...Et si ces questions pouvaient trouver réponse directement dans le cerveau de l'enfant? Aujourd'hui les neurosciences nous permettent d'observer le cerveau pendant qu'il fait ce qu'il y a de plus beau: apprendre.

Ce qu'on ne peut pas ne pas savoir quand on est enseignant...

Stanislas Dehaene

Avant tout, les compétences exécutives:

Les neurosciences ont mis en avant, depuis plusieurs années, le concept clé des compétences exécutives. Selon leurs découvertes sur le cerveau, on se rend compte que lorsque ces compétences fondamentales sont mal développés, négligées...un tas de dysfonctionnements apparaissent. Elles sont à la base de toutes autres compétences, habilités, connaissances. Elles ne peuvent plus être ignorées dans les salles de classes. 

La mémoire de travail

Elle permet de garder des informations en mémoire. Elle nous sert à réaliser des taches dans l'ordre chronologique.

Le contrôle inhibiteur

C'est ce qui nous permet de nous poser et de nous concentrer sur une tache. C'est également contrôler son attention pour éviter les distractions

La flexibilité cognitive

Nous l'utilisons pour résoudre des problèmes, trouver une solution.

Conseils en lecture

Les recherches de Stanilas Dehaene nous éclairent réellement sur les méthodes les plus efficaces pour favoriser l'entrée dans la lecture des enfants. On y découvre notamment, grâce à l'imagerie cérébrale, que la méthode globale ne fait pas fonctionner la zone du cerveau dédiée à la lecture. On comprend pourquoi il est normal d'écrire en miroir pendant une période. Et surtout qu'il faut dès le plus jeune âge apprendre le son des lettres et des graphèmes et non pas le nom des lettres.

Conseil en mémorisation

Steve Masson est un grand spécialiste des méthodes réellement efficaces concernant la mémorisation au Quebec. Il explique en quoi il est important d'espacer les séances de révisions afin que l'on oublie pour faire l'effort de se souvenir. C'est cette énergie produite au moment du rappel qui va fixer la mémorisation sur du plus long terme. Il aborde également régulièrement les neuromythes afin de faire la différence entre croyance et faits scientifiques.

La resistance

Olivier Houdé est une pointure dans le domaine du développement cognitif de l'enfant. Il a repris les expériences de Jean Piaget et les a enrichies ou corrigées. Il a de cette manière découvert que le cerveau était naturellement conçu pour se tromper tout simplement par économie d'énergie. Le cereau, dans sa première tentative donnera la réponse qui lui semble logique, sans réfléchir ou voir les pièges. On doit donc apprendre à l'enfant à résister à ce phénomène.

Page en construction

L’état d'esprit

Et si la réussite ne dépendait que d'une petite phrase, une habitude de penser et/ou de féliciter autrement ?! Carol Dweck a étudié le comportement des personnes qui réussissent ou échouent. Les personnes qui abandonnent après un échec où celles que cela motivent à se dépasser. Pourquoi des comportements différents face aux obstacles de la vie? L'état d'esprit fait toute la différence. Si je pense réussir grâce à mon intelligence innée, pas besoin d'efforts, d’entraînements...

Mais si je pense qu'il n'y a que le travail qui paie, en cas d'échec nous réagirons différemment

L'attention

Le combat de Jean Philippe Lachaux réside dans le fait qu'on ne peut pas demander à un enfant un comportement qu'on ne lui a pas enseigné. Etre attentif, ça ne s'invente pas, ça s'apprend comme les math et le français. Il a au cours des années développé un tas d'outils qui permettent aux enseignants d'outiller les enfants à l'attention, aux distractions...Tout en expliquant simplement à l'enfant comment fonctionne son cerveau, on l'aide à le contrôler. Le programme ATOLE rassemble ces outils sur internet.

Conseils en écriture

Danielle Dumont est la spécialiste du geste d'écriture. Je n'ai jamais trouvé un ouvrage aussi précis, complet avec méthode à la clé sur l'écriture. En plus en accord avec les découvertes en neurosciences. La méthode peut complètement désarçonner mais elle vaut la peine d'être tentée, résultats garantis. On y découvre qu'il faut que les enfants écrivent en cursive dès la maternelle, exit les lettres bâtons non naturelles. Le premier geste d'un enfant à qui on donne un crayon est le gribouillis. Formées de boucles...!

La bienveillance

Bien qu'on ai pu penser que la bienveillance soit une mode passagère, il n'en est rien. Les avancées en neurosciences ont pu mettre en évidence les dégâts réels sur le cerveau des violences douces que l'on retrouve à la maison ou dans les écoles. Crier pour se faire obéir, humilier, rabaisser, punir physiquement...autant de pratique qui pouvaient sembler innocentes voir nécessaires sont totalement préjudiciables au développement cognitif de l'enfant.

La métacognition

Il est important que tous sachent comment fonctionne le cerveau de l'enfant et son rythme réel de développement. Les parents, les enseignants, les éducateurs et les enfants aussi! Quand on explique aux plus jeunes que les crises sont normales et qu'on connait les techniques pour les désamorcer, pas besoin de s'énerver pour un fait physiologique naturel! Ce livre est fait pour l'expliquer aux adultes afin de comprendre son enfant et pour que les enfants visualisent le cerveau.

La cogniclasse

Et à l'école alors?! Tout cela peut être mis en application de manière assez simple au final. De plus en plus de livres proposent des pistes concrètes, des jeux qui permettent de développer les compétences exécutives qui font défauts. La relaxation, la pleine conscience, la bienveillance sont des pratiques qui vont naturellement aider le cerveau de l'enfant à se développer dans le bon sens. On constate également que le travail sur les compétences exécutives aident énormément les enfants DYS

Page en construction

Nous avons la chance, à notre époque, que de plus en plus d'ouvrages, nous aident à comprendre le développement cognitif de l'enfant avec précision. Loin des hypothèses, des Neuromythes et des pratiques basées seulement sur l'instinct. Voici la liste des livres que je vous conseillent vivement pour aller plus loin. On ne peut plus tâtonner, dire qu'on ne savait pas comment aux de la richesse en littérature Neuropédagogique.

© helguera rios laurence

Proudly created with Wix.com

  • Grey Facebook Icon
  • Grey Google+ Icon
  • Grey Pinterest Icon
  • Grey Instagram Icon